Fédération des Eglises Chrétiennes
Evangéliques   -   FECE

Federation of Evangelical Christian
 Churches   -   FECC

Pour proclamer l'Evangile de Jésus-Christ sans compromis
Proclaiming the Gospel of Jesus Christ without Compromise

 

Bienvenue
En ce moment 
vous êtes

 
    
visiteurs


   
Plan du site 

Accueil
Remonter
News internationales
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Afrique  Developpement Chretien
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à
la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2014  

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Apostasie : Catholiques, protestants et certains évangéliques veulent limiter les conversions
Alors que Jésus a dit : "Allez,faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit." Matthieu 28.19-20

L'Eglise catholique et des églises protestantes et évangélistes vont élaborer l'an prochain un projet de code de conduite en matière de prosélytisme, a annoncé mercredi le Conseil oecuménique des églises (COE), basé à Genève.

Le Vatican et le COE, qui regroupe les plus importantes obédiences protestantes et orthodoxes, veulent mettre la dernière main à ce code de conduite pour 2010, a indiqué le COE dans un communiqué.

Le problème des conversions a pris un relief particulier au cours des dernières années en Afghanistan où 23 missionnaires évangélistes ont été enlevés le mois dernier par des intégristes musulmans du mouvement des talibans.

Des controverses ont également éclaté lors de l'arrestation pour apostasie en 2006 en Afghanistan d'un musulman converti au christianisme. Le rôle des "croisades" des évangélistes en Inde ou au Sri Lanka a également soulevé la polémique.

Le projet de code de conduite vise notamment à répondre aux inquiétudes des autres religions face au prosélytisme chrétien, a reconnu le COE.

Mais le document ambitionne aussi de favoriser la liberté religieuse et d'inspirer des démarches similaires de la part des religions non chrétiennes.

Le problème de savoir jusqu'où des religions peuvent aller pour encourager ou susciter des conversions soulève une polémique considérable entre les différentes obédiences chrétiennes.

Une réunion la semaine dernière entre l'Alliance évangélique mondiale, un réseau d'églises évangélistes dans 128 pays, et des théologiens d'autres églises a posé les premiers jalons pour l'élaboration du code de conduite, a indiqué le COE.

"Le fait que des représentants de toutes ces manières de vivre la foi chrétienne aient pu se rencontrer et dialoguer sur un problème si complexe, pour commencer à construire un consensus, est en soi un succès", a estimé le révérend Hans Ucko, responsable du COE pour le dialogue entre les religions et la coopération.

La prochaine étape sera une rencontre en 2008 entre le Conseil du Vatican pour le dialogue interreligieux et son homologue du COE en vue de rédiger un premier projet de code de conduite.

Bouddhistes, hindouistes, juifs, musulmans et les religions indigènes traditionnelles ont été appelés à jouer un rôle actif lors du lancement du processus en 2006.

Source : LaCroix.com 15.08.2007
___________________________________________________________________________________________________

Code de conduite pour les conversions en question à Toulouse

Les évangéliques se rallient aux autres chrétiens

Toulouse, 15 août 2007 (Apic) Un théologien de l'Alliance évangélique mondiale (AEM) affirme que son mouvement est prêt à apporter son soutien à un code de conduite pour les conversions au christianisme généralement accepté par les Eglises protestantes historiques, anglicanes et orthodoxes, ainsi que par les catholiques romains.

"Les chrétiens 'évangéliques' et 'oecuméniques' n'ont jamais été aussi proches qu'aujourd'hui sur cette question. Ainsi, quelque chose qui n'aurait pas pu être possible il y a 30 ans s'avère réalisable", a déclaré Thomas Schirrmacher, théologien allemand et directeur de l'Institut international de l'AEM pour la liberté religieuse. "Ce serait la première fois qu'un soutien aussi large de la part des chrétiens serait donné à un accord de ce type."

Thomas Schirrmacher intervenait au cours d'une consultation qui a eu lieu du 8 au 12 août à Toulouse, organisée conjointement par le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et le programme du Conseil oecuménique des Eglises (COE) Coopération et dialogue interreligieux. Quelque 30 théologiens et représentants d'Eglise catholiques romains, orthodoxes, protestants, pentecôtistes et évangéliques ont assisté à cette consultation, qui a présenté les grandes lignes d'un code de conduite commun pour les conversions religieuses. La finalisation de ce code est prévue pour 2010.

Source et intégralité de l'article : http://www.kipa-apic.ch/meldungen/sep_show_fr.php?id=3816