Fédération des Eglises Chrétiennes
Evangéliques   -   FECE

Federation of Evangelical Christian
 Churches   -   FECC

Pour proclamer l'Evangile de Jésus-Christ sans compromis
Proclaiming the Gospel of Jesus Christ without Compromise

 

Bienvenue
En ce moment 
vous êtes

 
    
visiteurs


   
Plan du site 

Accueil
Remonter
News internationales
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Afrique  Developpement Chretien
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Videos
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à
la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2014  

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 


Accusé d'être un « agitateur » pour avoir prêché selon la Bible.

 

En automne 2002, un pasteur pentecôtiste suédois d'une soixantaine d'années a été frappé par la façon dont les médias défendaient et promouvaient l'homosexualité. Il s'est donc mis à prier pendant des mois jusqu'en 2003. En faisant cela, il a acquis la conviction de devoir lui-même aborder la question dans ses prédications, en particulier le 20 juillet, date du festival de la gay pride en Suède.1


Sa prédication, «
L'homosexualité est-elle génétique ou s'agit-il d'une force mauvaise qui aveugle l'esprit des gens ? » était basée sur la Genèse, le Lévitique, Matthieu, Romains, 1 Corinthiens et l'Apocalypse. Elle affirmait que l'homosexualité était illicite, mais elle se terminait sur un puissant message évangélique de délivrance. Le pasteur Aake Green incitait ses auditeurs à traiter les homosexuels avec bonté : « C'est en faisant preuve de grâce et de miséricorde que nous les gagnerons à Christ. Jamais nous ne gagnerons les autres en les regardant de haut. »2


Lorsque Green soumit les points de son message au journal local et que celui-ci les transmit aux activistes gay, la police le convoqua pour le questionner. Le 17 janvier 2004, l'avocat de la partie civile Kjell Yngvesson accusa Green d'avoir fait « une attaque sur tous les fronts contre les homosexuels », et il taxa son message de « discours haineux ». Le 29 juin, la Cour du district de Kalmar l'accusa d'être un « agitateur contre un groupe ethnique » (les homosexuels) et le condamna à un mois de prison.
3


En février 2005, une cour d'appel l'innocenta, mais le procureur général de la Suède retint de nouvelles charges contre lui. Telle était la situation lorsque, le 9 novembre, Green comparut devant la Cour suprême de Suède, encourant peut-être deux ans de prison pour avoir commis le délit de prêcher franchement selon la Parole de Dieu.
4


En réaction à ces absurdités juridiques, le 4 mars 2005, un professeur de droit d'Uppsala Per Karlsson demanda à un groupe de défenseurs des droits de l'homme des Nations Unies de soutenir Green. Il fit remarquer que le procureur qui jouait un rôle clé dans cette affaire n'avait aucune idée de ce qu'était une prédication. En formulant des accusations contre le pasteur Green, ce juriste borné affirmait que le pasteur pouvait lire des versets bibliques, mais qu'il n'avait pas le droit de les expliquer. À l'inverse, Karlsson insista sur le fait que « les ecclésiastiques ne devraient pas avoir besoin de juristes pour défendre leur liberté d'expression, » y compris dans leurs prédications.
5

Seuls des groupes de prière catholiques suédois ont soutenu Green. Des chrétiens conservateurs protestants lui ont également adressé des lettres encourageantes.
Mais les dirigeants des « Églises évangéliques libres » de Suède ne l'ont absolument pas aidé. Même le président du mouvement pentecôtiste suédois, auquel appartient Green, a pris sa distance par rapport au pasteur controversé, en déclarant dans une interview parue dans un journal que « l'homosexualité n'est ni une maladie ni un péché. »6

 
A travers tout cela, le Seigneur a multiplié la modeste contribution de Green, tout comme il a multiplié les pains et les poissons fournis par le garçon de la Galilée. Il a prêché une prédication fidèle à la Bible dans son Église locale, mais le Seigneur est en train de lui donner un impact international. Au sein de toute l'opposition, Green est resté serein. Il a dit : « Je ne peux pas faire grand-chose de plus. Dieu a mis ce message sur mon cœur, et je l'ai prêché pour lui obéir. J'attends de voir ce que le Seigneur va faire, et je suis stupéfait de tout le soutien que je reçois et de toutes les prières adressées en ma faveur. »
7 Le 29 novembre 2005, Green a vu l’exaucement de ses prières quand, au nom du maintien de la liberté religieuse, la Cour suprême de Suède a levé l’inculpation contre lui.8


Le pasteur Green était un « inconnu » à la tête d'une petite assemblée sur l'île d'Öland, près de la côte du sud-est de la Suède. Avec ses 400 moulins à vent et ses vaches plus nombreuses que les habitants, Öland est un lieu pittoresque qui présente un certain intérêt pour les touristes, mais qui est loin des puissants centres de Stockholm, Göteborg et Malmö.


Au cours de ses 34 ans de ministère, jamais Green n'a dirigé d'assemblée de plus de 150 membres. Marié depuis 44 ans, il a simplement servi le Seigneur de son mieux avec son épouse, sans fanfare ni vie luxueuse. Alors, pourquoi est-il devenu la cible d'une telle opposition ? Parce qu'il a obéi à Dieu et tenu bon là où d'autres ont baissé les bras.

Journal Kairos


 

1

L'équipe éditoriale du Journal Kairos a rencontré le pasteur Green à New York le 9 septembre 2005. Cet article a été écrit à partir de leur discussion.
 

2

Aake Green, "Is Homosexuality Genetic or an Evil Force that Plays Mind Games with People ?" Traduit par Anders Falk de Falk Productions, Culver City, CA. et Debra Sandstrom, freelance de Cœur d'Alene, ID. Une copie de cette prédication a été remise à l'équipe du Journal Kairos lors de la réunion à New York.
 

3

La suite d'événements a été répertoriée par Thomas W. Jacobson de Focus on the Family, USA : "Background of Sweden's Laws on Homosexuality and 'Sexual Orientation,' and Case Against Rev. Aake Green" (International Government Affairs Brief 2005-06).
 

4

"Appeal against Judgment of the Court of Appeals – Agitation against a National or Ethnic Group," Swedish Prosecution Authority, Office of the Prosecutor General, Registration number AM2005/1081, 9 mars 2005. Copie fournie au Journal Kairos.
 

5

Per Karlsson, "Speech to United Nations Ambassadors and Diplomats Representing their Nations at the Commission on Human Rights: Lunch Briefing in New York, March 4, 2005." Copie fournie au Journal Kairos le 9 septembre 2005 au cours de la réunion à New York.
 

6

Selon le rapport de Green à l'équipe du Journal Kairos à New York.
 

7

Ibid.
 

8

Voir Prosecutor General v. Åke Ingemar Teodor Green, Case No. B 1050-05 (Cour suprême de Suède, le 29 novembre 2005), http://www.hogstadomstolen.se/2005/Dom%20pa%20engelska%20B%201050-05.pdf (accédé le 7 mars 2007).