Fédération des Eglises Chrétiennes
Evangéliques   -   FECE

Federation of Evangelical Christian
 Churches   -   FECC

Pour proclamer l'Evangile de Jésus-Christ sans compromis
Proclaiming the Gospel of Jesus Christ without Compromise

 

Bienvenue
En ce moment 
vous êtes

 
    
visiteurs


   
Plan du site 

Accueil
Remonter
News internationales
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Afrique  Developpement Chretien
Formation
Notre vision
Meditations
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à
la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2014  

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

APOSTASIE


Nous avons repris cet article en mettant en gras quelques passages particulièrement significatifs pour nous évangéliques soucieux d'honorer Dieu. Le lecteur fidèle à la Parole du Seigneur saura apprécier comment même des évangéliques semblent prêts à détournés de leur sens réel les mots "amour" et "unité", au détriment de la Vérité biblique. Les qualificatifs comme "mère de Dieu" ou "sainte eucharistie" ne semblent plus arrêter certains dans leur recherche d'unité à tout prix. Et, pour couronner le tout, n'hésitent pas à appeler cela "La Vraie Vie en Dieu"... Le Seigneur appréciera, les lecteurs avisés aussi !


IVème rencontre oecuménique ibéro-américaine de La Vraie Vie en Dieu
du 12 au 17 mai 2006 à Begues (Barcelone), Espagne
- prodige, bénédiction et témoignage -

Durant cinq jours, la maison de retraites fut littéralement remplie à craquer non seulement de l’assemblée elle-même, mais surtout par une atmosphère d’Unité et un esprit missionnaire. Le thème de la Conférence était : «soyez Un sous Mon saint nom». Le jours de l’ouverture, samedi 13 mai 2006 (anniversaire de la 1ère apparition de Fatima), l’évêque du diocèse Mgr. Agustín Cortés nous a fait l’honneur de venir présider la célébration de la Sainte Eucharistie.

Les associations et groupes de prière de La Vraie Vie en Dieu du monde entier ont pour objectif la diffusion des Messages que le Seigneur Lui-même a donnés à notre génération. Cette tâche est guidée et soutenue par l’Eprit Saint qui appelle aujourd’hui le monde à l’unité : dans les familles, dans les communautés, en chaque pays et dans Son Eglise, entre Catholiques, Orthodoxes et Protestants. Les lecteurs de La Vraie Vie en Dieu se réunissent pour prier intensément pour se fasse cette Unité, en mettant en pratique ce que l’Ecriture Sainte et les Messages nous enseignent. Les pèlerinages et retraites œcuméniques de La Vraie Vie en Dieu qui ont été organisés ont pour finalité de découvrir et de partager les richesses des différentes dénominations chrétiennes, chacune d’elle présentant aux autres les rites et liturgies de sa tradition. Le clergé et les laïcs catholiques, orthodoxes et protestants se réunissent pour faire l’expérience d’un dialogue œcuménique vécu en un esprit d’humilité, de réconciliation et d’amour – dans la spiritualité trinitaire de La Vraie Vie en Dieu.

Le principal événement international de La Vraie Vie en Dieu en 2006 s’est tenu en mai à Begues (province de Barcelone). Après le grand succès du pèlerinage œcuménique international de La Vraie Vie en Dieu au Liban, en Syrie et en Jordanie en mai 2005, c’est à l’Espagne qu’a été confiée la tâche d’organiser la rencontre œcuménique ibéro-américaine annuelle. Les précédentes rencontres avaient eu lieu à Puerto Rico, au Mexique et en Colombie.

Tout volontaire de La Vraie Vie en Dieu sait très bien qu’il est incapable, sans une grâce spéciale de Dieu, d’organiser une rencontre ou une retraite de La Vraie Vie en Dieu. À peine a-t-il commencé que surviennent d’innombrables obstacles y compris parfois d’implacables persécutions. C’est ainsi qu’à plusieurs points de vue, IVème rencontre oecuménique ibéro-américaine fut vraiment un prodige, une bénédiction et un témoignage concret de La Vraie Vie en Dieu d’Espagne en faveur de l’unité des Chrétiens.

Evidemment, la préparation de cette rencontre a commencé plusieurs mois à l’avance. S’agissant d’une rencontre œcuménique, la première chose à faire était d’inviter les membres des Hiérarchies des différents dénominations chrétiennes, sans la participation active desquels une telle rencontre ne serait pas possible. Grâce à Dieu, une trentaine d’évêques et de prêtres de sept dénominations chrétiennes différentes, certains venus de très loin, acceptèrent l’invitation et nous ont honorés de leur présence.

Cependant, le véritable œcuménisme ne peut se réaliser en marge de l’Eglise locale, et dans ce cas concret, sans la participation de l’Eglise catholique du lieu. A cet effet, La Vraie Vie en Dieu d’Espagne n’aurait jamais imaginé l’appui chaleureux qu’elle a reçu du diocèse de Sant Feliu, récemment démembré de celui de Barcelone, contrairement au diocèse de Madrid prévu initialement par La Vraie Vie en Dieu d’Espagne et qui aurait été préférable pour des raisons logistiques.

Etant donnée la présence d’autant d’évêques de différentes dénominations, les cinq jours de réunion furent évidemment riches en messages et en expériences. En général, il a été prononcé chaque jour quatre ou cinq conférences par les évêques et le clergé des différentes Eglises et par Vassula. Les conférenciers invités étaient les suivants :

Eglise catholique romaine :

S.E. Mgr. Félix Toppo, S.J. – évêque du Diocèse de Jamshedpur, Jarkhand (Inde)
"L’Amour appelle la création à la conversion"
S.E. Mgr. Georges Kahhale –Evêque Exarque du Venezuela
Eglise Grecque Catholique Melchite au Venezuela
"La collégialité dans les Eglises catholiques orientales"
S.E. Mgr. Julio Terán, S.J. – Evêque d’Ibarra (Equateur)
"Demeurer en Christ"
Mgr. Jaume González- Agàpito y Granell, délégué pour l’œcuménisme du Diocèse de Barcelone
"Le ministère de Pierre dans le Troisième Millénaire de l’Eglise"
Père René Laurentin, théologien, membre de l’Académie Mariale Pontificale
"Notre relation essentielle aux trois Personnes de la Trinité"
Père José Antonio Martínez Puche, O.P., directeur des éditions EDIBESA (Madrid)
"Marie, mère de l’Unité"
Père Teófilo Rodríguez, missionnaire et fondateur de la Fraternité des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie, ancien vicaire diocésain de Colón (Panama)
"Les témoins des derniers temps et la nouvelle évangélisation"

Eglise orthodoxe :

S.E. Seraphim Kykkotis – Archevêque métropolite de Johannesburg et de Pretoria du Patriarcat grec-orthodoxe d’Alexandrie et de toute l’Afrique
"Aspects de la spiritualité dans la Tradition orthodoxe"
S.E. Dom Jeremias Ferens – Evêque Eparque de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine en Amérique du Sud (ayant siège à Curitiba, Brésil), et appartenant au Patriarcat Œcuménique  de Constantinople
"L’unité chrétienne autour de l’Eucharistie"
 
S.E. Mgr Aris Shirvanian –Evêque de l’Eglise orthodoxe arménienne à Jérusalem
Directeur des relations œcuméniques du Patriarcat arménien
"La place de Ste Marie dans l’Eglise orthodoxe arménienne"
Rév. Archimandrite Nikolaos – Eglise orthodoxe grecque
"Jésus, le Logos incarné"
Rév. Archimandrite Ieronim Cretu – Représentant du Patriarcat de l’Eglise orthodoxe roumaine à Jérusalem
"L’Eglise orthodoxe roumaine et l’unité entre Chrétiens"
Rév. père Vladimir Zelinsky – Eglise orthodoxe russe, Brescia (Italie)
"Le sacrement du coeur"

Eglises Anglicane et Evangélique :

S.E. Rév. Riah Abu El-Assal – Evêque de Jérusalem et du Proche-Orient, Eglise Anglicane à Jérusalem
"Relation de La Vraie Vie en Dieu avec les Chrétiens de Terre Sainte"

Rév. Francisco Javier García – Pasteur de l’Eglise Evangélique, Directeur pour l’Europe du Mouvement AGAPE (organisation internationale pour les Chrétiens de toutes dénominations)
"Le sel de la terre et la lumière du monde"

Le dimanche 14 mai 2006 se tenait en la magnifique église de Santa María de Montserrat de Pedralbes une réunion publique de Vassula, organisée par l’association La vraie vie en Dieu d’Espagne. Mgr. González-Agàpito y Ganell, curé de cette église et délégué pour l’œcuménisme de l’archidiocèse de Barcelone, a reçu personnellement Vassula et les membres éminents du clergé qui l’accompagnaient. Vassula délivra les messages à une assemblée de 500 personnes, comprenant de nombreux prêtres et religieux. Il fut offert au clergé, en vêtements traditionnels propres à leur rang, la place d’honneur devant le magnifique autel, ce qui leur donna un avant-goût de l’Unité à venir. Vassula parla longuement de l’ardent désir du Seigneur de voir Son Eglise à nouveau unie en UNE seule.


Lors de la réunion publique de Vassula à Barcelone - de gauche à droite :
Pasteur Eliseo Vila (Eglise Evangélique), Mgr l’évêque Aris Shirvanian (Eglise orthodoxe arménienne), Mgr l’archevêque Serafim Kykkotis (Eglise grecque-orthodoxe), Mgr l’évêque Jeremias Ferens (Eglise orthodoxe ukrainienne), Mgr l’évêque Julio Terán Dutari (Eglise catholique romaine), Archimandrite Ieronim Cretu (Eglise orthodoxe roumaine), Mgr l’évêque Felix Toppo (Eglise catholique romaine)
 
Mgr. González-Agàpito y Granell, Délégué pour l’œcuménisme de l’archidiocèse de Barcelone et curé de la paroisse de Santa María de Montserrat de Pedralbes
  
  Mardi 16 mai 2006, tous les participants à la retraite furent emmenés en pèlerinage au Monastère de Monserrat, l’un des monastères bénédictins les plus connus du monde, dédié à la Mère de Dieu de Monserrat, patronne très vénérée de la Catalogne. L’ascension en autocar de la montagne au nord-ouest de Barcelone, nous conduisit à travers les formations rocheuses spectaculaire jusqu’au monastère, dont les moines bénédictins gardent la fameuse image du XIIe siècle de Notre-Dame avec l’Enfant Jésus, et veillent sur ce lieu de pèlerinage très fréquenté.Les participants à la rencontre purent assister à la célébration solennelle de l’Eucharistie avec toute la communauté des moines bénédictins et beaucoup d’autres pèlerins. Les évêques et prêtres catholiques furent invités à concélébrer à l’autel, tandis que les membres des hiérarchies des autres dénomination chrétiennes clergé fut invité à siéger dans le choeur derrière les autres moines. Le groupe des laïcs de la Vraie vie en Dieu fut invité à occuper les premiers bancs, réservés pour eux. La très belle liturgie eucharistique fut célébrée en latin, en castillan et en catalan, nous rappelant le riche héritage chrétien de l’Espagne. Au cours des siècles, l’Espagne fut un grand défenseur de la foi : ses missionnaires ont traversé les mers pour christianiser le monde, et ses grands saints ont donné une forte impulsion à la vie de l’Eglise en Europe.

La joie du Saint Esprit imprégnait l’atmosphère. Les participants Orthodoxes, clergé et laïcs, ont pu constater la grande dévotion des Catholiques envers leur bien-aimée 'Theotokos’ (Mère de Dieu). En un geste spontané, l’évêque arménien Mgr Shirvanian se leva à la fin de la liturgie et, se tournant vers l’assemblée, entonna en arménien une hymne de louange qui résonna dans toute la basilique ! Il fut immédiatement suivi par l’évêque ukrainien Mr Ferens, qui chanta en ukrainien, puis l’archimandrite Nikolaos qui, à son tour chanta en grec ! Cela est fréquent dans les rassemblements de la vraie vie en Dieu mais, dans cette splendide basilique, c’était une première.

Le même jour, nous avons eu l’honneur de pouvoir compter parmi nous le père René Laurentin qui, malgré son âge respectable, a fait l’effort de venir de Paris pour passer avec nous uniquement cette journée, et il nous a offert une magnifique conférence sur la Très-Sainte Trinité, qui fit l’admiration de tous.


Mgr l’évêque Aris Shirvanian avec les Archimandrites Ieronim Cretu et Nikolaos

 
A la maison de retraite, chaque matin, la réunion commença dans la chapelle avec des chants de louange et d’adoration au Seigneur ressuscité :  "Resucitó!", en espagnol, et "Christos anesti!", en grec, pour témoigner de la joie de la grande famille de la vraie vie en Dieu durant le temps pascal à des Catholiques et des Orthodoxes, et pour montrer leur ferme volonté de mettre fin à la division séculaire entre l’Eglise d’Orient et celle d’Occident, en priant et en travaillant de toutes leurs forces pour l’unifications des dates de Pâques.

En priant et en célébrant ensemble l’Eucharistie, les participants, bien qu’appartenant à des dénominations différentes, ont vraiment ressenti la grâce accordée par Dieu d’être UN autour du même autel, et la puissance extraordinaire d’être unis en une seule voix et un seul cœur :

« prie pour que la maison de l'Est et celle de l'Ouest se joignent ensemble, comme deux mains lorsqu'elles sont unies dans la prière, comme une paire de mains, semblables, et pleines de beauté lorsqu'elles sont unies, dirigées vers le Ciel lorsqu'elles sont en prière. Que ces deux mains, appartenant au même corps oeuvrent ensemble et partagent leur capacité et leurs ressources l'une avec l'autre... Qu'ensemble, ces deux Mains M'élèvent... » (15 juin 1995)

Si seulement les Chrétiens du monde entier pouvaient comprendre combien puissant serait leur témoignage s’ils étaient unis dans le Seigneur sans faire de différences entre eux, et à quel point leur unité pourrait faire que le monde croie que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu... (cf. Jn 17.21)

Les membres de la famille de la vraie vie en Dieu vivant dans les différentes parties du monde sont tous appelés par Dieu à partager la mission de Vassula la plus urgente et la plus importante : restaurer l’unité de TOUS les Chrétiens, l’unité que vivaient les premiers disciples du Christ, lorsqu’Il était encore parmi eux. Tant que l’Eglise du Christ, Son Corps Mystique, le peuple de Dieu actuel, reste divisé comme aujourd’hui, le dernier commandement du Christ à Ses disciples (Mt 28.19-20), qui s’adresse également à tous Ses fidèles jusqu’à la fin des temps, ne pourra jamais s’accomplir. C’est pourquoi le Christ est venu à son Eglise par le message de la vraie vie en Dieu, pour apprendre à Ses fidèles à se repentir, à vivre saintement et à être à nouveau un seul, c’est-à-dire être vraiment Ses disciples et porter en nos jours Sa croix d’Unité et de Paix. Chaque membre de la famille de la vraie vie en Dieu n’aspire à rien d’autre qu’à devenir un authentique disciple du Christ, un croyant qui suit le Christ tous les jours, qui appartient au Christ et qui se met au service de Dieu et de son prochain comme le Christ nous l’a enseigné dans l’Evangile. C’est ce que nous avons vécu durant la 4e rencontre œcuménique ibéro-américaine à Begues.  
Tous chantent l'hymne grecque «Doxa, Doxa» (gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit).
A premier rang, de gauche à droite : Mgr l’archevêque Serafim Kykkotis, Pasteur Felipe Cardona (Eglise évangélique en Catalogne), Vassula, père Alan Rabjohns (Eglise anglicane de Grand Bretagne), père Martínez Puche (éditeur de la vraie vie en Dieu en Espagnol), père Josep Sanuy (directeur de la maison de retraite Josep Manyanet où nous étions réunis)

Comme le Christ a promis à Ses disciples de tous les temps qu’Il serait avec eux, le difficile travail d’organisation effectué par quelques personnes avant et pendant la rencontre a prouvé qu’Il est vraiment ressuscité d’entre les morts, qu’Il est vivant et qu’il est avec les volontaires de la vraie vie en Dieu d’Espagne.

Pour promouvoir l’unité des Chrétiens, une seule réunion de la vraie vie en Dieu, aussi grande soit-elle et aussi grand qu’en soit le succès, n’est pas suffisante :
« Mon Message sauve et le temps est court. Ce que tu as commencé, Je le bénis. Donne à manger à cette génération Mon Pain de compréhension et donne-lui à boire l'eau de la sagesse. Mon Message nourrit et étanche leur soif. » (4 juillet 1994)

Bien sûr, il est nécessaire d’organiser aussi vite que possible en différents endroits du monde d’autres réunions de la vraie vie en Dieu. Aussi, l’association espagnole de la vraie vie en Dieu veut encourager les associations d’autres pays du monde à faire de même, et exprime ses chaleureux remerciements à tous ceux qui ont participé au récent rassemblement en Espagne, particulièrement les prêtres et évêques qui nous ont montré l’exemple en partageant publiquement avec les autres leurs propres témoignages.