Bienvenue

Actuellement la FECE est présente dans 50 Pays/Etats

 

Plan du site 

Accueil
Remonter
Eglises membres
Ministères membres
Oeuvres sociales et culturelles
Formation
Notre vision
Les dons spirituels
Amour de la vérité
Signes des temps
Communiques
Statuts
FECE-Internationale
Recherche dans site

Siège social de la FIECE
347, route de Labastide
40700 Hagetmau (France)

siege@fede-eglises.com

 

 

Association enregistrée à la  Préfecture des Landes  (France)
N° W402003234
Journal officiel
du 23 juin 2012
 

 Siret :
752 518 860 00016

Copyright © 2005-2017 

Hébergement  one.com.fr

 

QR-Code" du site FECE  

 

                                                        

 

SOIS INTEGRE !

Retour accueil

 (Notes d'un message de l’Évangéliste Gérard Sadot)

 

1ère partie
2ème partie
3ème partie
4ème partie
5ème partie

 

La Force de l’intégrité N°1

 

La puissance de l’intégrité

 

·         INTEGRITE: « vient du latin integer: « pur, entier, se dit d’une personne qui est d’une grande honnêteté, qu’on ne peut corrompre ».

 

·         Le dictionnaire Webster défini l’intégrité comme: « honnêteté, vertu, droiture ».

 

Nos églises en France sont en pleine crise d’intégrité. Nous constatons beaucoup de mensonges, dans les écoles, les institutions, les maisons, les affaires, et même les églises. Pourtant, l’intégrité génère une grande puissance. Il faudrait en faire une partie intégrale de notre vie. Elle peut apporter de grandes bénédictions et de la puissance. La rejeter produit des résultats désastreux. Celui qui n’est pas « intègre » se « désintègre » ! Pour avoir le succès, il faut donc cette force dans notre vie.

 

$La définition biblique va encore plus loin. L’intégrité biblique suppose une conduite irréprochable, et ce sont les faits qui jugent la situation. Ce type d’intégrité va plus loin que seulement le refus de mentir. C’est aussi le refus de décevoir, de voler, de manipuler les autre pour obtenir ce qu’on veut. Une personne intègre est une personne sincère. Êtes-vous une personne intègre ? Vous pouvez l’être. Il se peut que vous n’ayez pas de dons spirituels, mais vous pouvez être une personne de parole. Peut-être que vous n’imposez pas les mains aux malades, mais vous pouvez être honnêtes. Quiconque les veut peut marcher dans l’intégrité. Ce n’est pas un chemin facile ? Mais il faut prendre une décision de qualité. Cette décision vous amènera à récolter d’énormes récompenses.

 

Chaque jour de nombreuses occasions de compromettre cette intégrité se présentent. Comment vous allez répondre à ces situations va déterminer si oui ou non vous êtes une personne intègre. La question importante est:

 

·         « Qu’est-ce que Dieu a à dire dans ces situations, dont l’issue doit être l’intégrité ? ».

 

C’est une question journalière. Si nous marchons dans l’intégrité, nous verrons les récompenses qui sont promises dans l’Écriture.

 

1) Direction par l’intégrité

 

« L’intégrité des hommes droit les dirige… »

(Proverbes 11:3)

 

$L’intégrité vous conduira, guidera. Quand vous choisissez de vivre une vie honnête, droite, sincèrement, ces qualités vont vous guider au milieu des eaux troubles de ce monde. En fait, selon l’Écriture, cela va vous garder de la destruction.

 

Prenons l’exemple d’Abimélek dans Genèse 20: 1/6:

 

·          « Abraham partit de là pour la contrée du midi; il s’établit entre Kadès et Schur, et fit un séjour à Guérar. Abraham disait de Sara, sa femme: C’est ma sœur. Abimélek, roi de Guérar, fit enlever Sara... ». (v. 1/2).

 

Sara était une femme d’une très grande beauté. C’était très courant à cette époque de prendre une femme pour la mettre dans son harem. Si la femme était mariée, c’était pas un problème pour un roi sans scrupules de tuer le mari et de s’emparer de cette femme. C’est pourquoi, Abraham et Sara ont court-circuité cette éventualité en, proclamant que Sara était sa sœur… Ils avaient peur, et, le roi Abimélek a regardé Sara, il a pensé qu’elle était seule, et il l’a embarquée dans son palais. C’est là que les choses commencent à devenir intéressantes.

 

·         « Alors Dieu apparut en songe à Abimélek pendant la nuit et lui dit: voici, tu vas mourir à cause de la femme que tu as enlevée, car elle a un mari... » (v. 3).

 

Dans la nuit, Dieu a dit à Abimélek: « Tu es un homme mort si tu continues ! ».

 

·         « Abimélek qui ne s’était point approché d’elle, répondit: Seigneur, ferais-tu périr même une nation juste ? Ne m’a-t-il pas dit: C’est ma sœur ? Et elle même n’a-t-elle pas dit: C’est mon frère ? J’ai agi avec (intégrité de cœur) un cœur pur et avec des mains innocentes » (v. 4/5).

 

·         Abimélek répondit à Dieu: « Seigneur, je ne savais pas ! J’ai fait cela avec intégrité de cœur ! ». Notez la réponse de Dieu (n’oubliez pas que l’intégrité vous guidera):

· 

·         « Dieu lui dit en songe: Je sais que tu as agi avec (intégrité de cœur) un cœur pur; aussi t’ai-je empêché de pécher contre moi. C’est pourquoi je n’ai pas permis que tu la touches  » (v.6).

 

En résumé, Dieu dit à Abimélek: « Abimélek, Je sais que tu ne savais pas que cette est mariée. J’ai vu ton cœur, et Je reconnais que tu as agi avec intégrité. C’est pourquoi Je t’ai arrêté pour que tu ne fasse pas une erreur fatale ».

 

C’est puissant. Pensez-y une minute… Quand vous agissez avec intégrité, même si vous vous trompez, Dieu prendra sur Lui-même de vous de vous faire savoir ce qui pourrait vous amener à être dans le trouble… Une personne intègre ne peut pas manquer la volonté de Dieu très longtemps. C’est pourquoi, il ne faut jamais avoir peur d’aller de l’avant, et de faire ce que vous pensez que Dieu vous demande de faire. Même si vous vous êtes trompés, Dieu s’oblige Lui-même à intervenir et vous donner la direction claire avant que vous finissiez mal. Cela doit vous aider. Ne manquez pas le plan de Dieu pour aller à la ruine. Dès que vous pensez avoir reçu une direction de Dieu, allez avec confiance, et agissez avec intégrité. Il est fidèle pour intervenir… si vous vous êtes trompés. Voyez-vous combien c’est merveilleux ? D’un autre côté, si vous mentez, essayez de tromper, faites attention. Dieu n’est pas dans l’obligation de vous avertir de votre ruine soudaine, imminente.

 

2) Stabilité par l’intégrité

 

·         « Et toi, si tu marches en ma présence comme a marché David ton père avec sincérité de cœur et avec droiture, faisant tout ce que Je t’ai commandé, si tu observes mes lois et mes ordonnances, J’établirai pour toujours le trône de ton royaume en Israël, comme Je l’ai déclaré à David ton père, en disant: Tu ne manquera jamais d’un successeur sur le trône d’Israël » (1Rois 9: 4/5).

 

L’intégrité ne fera pas seulement que de vous faire comprendre la volonté de Dieu et de vous guider, mais elle vous donnera la force de réalisation. Voyez ce que Dieu dit en tout premier lieu à Salomon:

 

·         « Si tu marches en ma présence … avec intégrité de cœur » (versions anglaises).

 

L’intégrité vient du cœur et non de notre cerveau. Ce n’est pas le produit d notre intelligence. Cela vient du caractère. Le caractère du cœur. Dans les profondeurs de l’être. Le chose suivante que Dieu dira si on veut marcher dans l’intégrité:

 

·         « J’établirai ton trône dans ton royaume ».

 

Si vous avez un STYLE DE VIE INTEGRE, Dieu va établir (rendre stable) votre trône. Il vous établira dans tout ce qu’Il a prévu et vous a appelé à faire. Ça peut-être le ministère. Ça peut être une vocation. Ça peut être dans la communication. Dans quoi que ce soit où vous êtes placés, Dieu vous établira et vous équipera surnaturellement. Trop peu de gens ignorent ce principe. Combien essaient par leurs propres forces d’obtenir la meilleure place, les relations clés etc. S’il y a des opportunités à vivre, je ne ais pas aller les chercher, si Dieu veut que je les aies, elles viendront à moi. Ce sera conduit par le Saint-Esprit. C’est Dieu qui établi, pas la force du poignet…

 

Comprenez-moi, il s’agit de prendre la décision de marcher dans l’intégrité, car il n’y a pas vraiment d’autres moyens de vivre... Rappelez-vous Abimélek, c’était  une question de vie ou de mort… Quoique ce soit que Dieu vous appelle, si vous êtes honnête et droit de cœur, dans toutes vos délibérations, décisions, Il établira votre trône dans ce domaine… Cela veut dire qu’au travail vous n’avez pas besoin de revendiquer… ni d’essayez de tricher, de mentir, de voler, ou de gravir l’échelle sociale par vos propres forces. Simplement, marchez dans l’intégrité, et Dieu de charge du reste. Si vous le faites, Dieu vous établira et personne ne pourra vous détrôner de votre position. C’est Dieu qui établira votre trône.

 

3) Protection par l’intégrité

 

·         « Mon Dieu ! En Toi je me confie: que je ne sois pas couvert de honte ! Que mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet ! v. 21: Que l’innocence et la droiture me protègent, quand je mets en toi mon espérance ! » (Psaume 25: 2 & 21).

 

L’intégrité vous protégera de vos ennemis. L’ennemi du cancer, des dettes, de la violence, des luttes, de la haine… En d’autres termes, l’intégrité vous préservera de tout ce qui est satanique (l’Ennemi suprême), et de tout son arsenal. Quand vous choisissez de vous attendre au Seigneur dans l’intégrité, vous pouvez être sûr de bénéficier de sa protection toute-puissante.

 

Qu’est-ce que signifie « s’attendre au Seigneur » ?

 

C’est permettre à Dieu de vous élever, de vous promouvoir plutôt que de faire des mains et des pieds pour y arriver. Il vaut mieux qu’un autre te loue que ta propre bouche. Et quand vous agissez avec intégrité, vous pouvez vivre libre de la peur de toute calamité et de tout désastre.

 

·         Cette vérité est dans Psaume 26: 1: « Rends moi justice, Éternel, car je marche dans l’intégrité, je me confie en l’Éternel, je ne chancelle pas ». 

 

Faire confiance au Seigneur est lié avec le fait de marcher dans l’intégrité. En fait, les deux choses sont inséparables. Vous ne pouvez marcher dans une vraie intégrité dans avoir une confiance totale dans le Seigneur. Vous devez croire que le Seigneur vous gardera quand vos choisissez de vivre droitement. Beaucoup de croyants ne peuvent prospérer, avoir de la promotion, ou même être protégé, car ils ne croient pas Dieu réellement, et ils font les choses par eux-mêmes. La promesse de Dieu est très claire. Croyez-Le, marchez dans l’intégrité, et vous ne déraperez jamais.

 

·         Job 8:20: «  Non, Dieu ne rejette point l’homme intègre, et Il ne protège point les méchants ».

 

4) Soutien à cause de l’intégrité

 

·         « Tu m’as soutenu à cause de mon intégrité, et Tu m’as placé pour toujours en Ta Présence » (Psaume 41:13).

 

Dieu va vous soutenir en raison de votre intégrité. N’avez vous jamais été placé dans la situation ou mentir était la meilleure chose à faire ? Il semble que si vous aviez dit la vérité, toutes sortes de problèmes auraient surgis, et beaucoup de négativité en résulterait… Nous avons eu tous à faire avec ce genre de situations. Psaume 41:13 dit que si vous vous maintenez dans l’intégrité, Dieu vous soutiendra. Et quand vous êtes soutenu par Dieu, vous êtes vraiment bien soutenus ! Vous pouvez dire la vérité avec confiance. Sans regarder aux conséquences apparentes qui pourraient surgir. Dieu fera tout concourir au bien.

 

Mais, est-ce que cela signifie que vous devez dire n’importe quoi au nom de l’honnêteté ? Bien sûr que non. On n’est pas obligé de tout dire. On peut dire la vérité sans heurter la sensibilité des gens. Il faut du tact. Hélas, au milieu du peuple de Dieu, il y a trop d’éléphants dans des magasins de porcelaine ! Beaucoup de casse pour rien…

 

Par exemple, si votre femme vous demande comment vous trouvez sa nouvelle robe… Et que vous pensez:

 

·         « C’est la robe la plus affreuse que j’ai jamais vue… ! ». Qu’allez-vous lui dire ?

 

·         « Ma chérie, pour être honnête,  je t’aime bien plus que je peux aimer cette robe. Tu es la plus belle qui soit au monde, mais je dois te dire que je n’aime pas cette robe ! ».

 

Il y a toujours un moyen de dire les choses sans heurter la sensibilité des gens. Il est arrivé souvent qu’en voulant être très droit, nos paroles sont devenues des flèches acérées qui ont percé le cœur des gens…

 

$L’intégrité vous donnera d’être « placé pour toujours en présence de Dieu ». Une personne intègre demeure en Sa Divine Présence. Celui qui est en Sa Présence ne peut pas ne pas être sous sa Protection. Dieu veille sur lui. L’attention du Tout-Puissant est sur lui. Soyez intègre.

 

5) Le meilleur par l’intégrité

 

·          « Mieux vaut le pauvre qui marche dans son intégrité, que l’homme qui a des lèvres perverses et qui est un insensé »  (Proverbes 19:1).

 

Dieu vous promet le meilleur ! Même si vous êtes pauvre. Si vous marchez dans l’intégrité, Dieu vous accordera le meilleur. Vous ne resterez pas pauvre longtemps. Une telle vie honnête devant Dieu ne peut que progresser, croître en influence, et recevoir des récompenses. La force de l’intégrité le produira. L’intégrité vous mènera vers le meilleur.

 

·         Un jour nous avons été invités, mon fils et moi à une exposition de téléphones sans fils, d’alarmés automatiques, etc. Il y avait une combinaison de six numéros à composer pour gagner le premier prix contenu dans un coffre. Dès que nous sommes arrivés, le gérant qui me connaissait voulut me faire gagner et me révéler les numéros… J’ai refusé. Puis mon fils est allé essayer… et il est tombé sur les numéros gagnants dans l’ordre ! Il y avait un deuxième prix à gagner. A nouveau le gérant qui voulait toujours nous faire gagner et voulait me révéler les numéros… Je refusais à nouveau. Sans rien savoir, mon fils au milieu de tous les invités a composé encore six numéros… et vous savez quoi ? Les six numéros gagnants sont sortis dans l’ordre !

 

· Le prophète Michée a été tenté de ne pas être intègre, et de prophétiser de concert avec les prophètes de cour du roi Achab… Tout était convenu à l’avance. Il fut demandé à Michée de se ranger.  Mais il a dit:

 

·         « Ce que l’Éternel me dira, je l’annoncerai ! ».

 

6) Postérité bénie par l’intégrité

 

 

·         « Le juste marche dans son intégrité; heureux ses enfants après lui » (Proverbes 20:7)

 

Une vie intègre n’aura pas pour seuls résultats de vous diriger, de vous protéger, de vous promouvoir, cela bénira aussi vos enfants. Alors que vos vivez une vie de droiture, vous accumulez des bénédictions pour vos enfants. Mais, l’opposé est aussi vrai. Vous ne pouvez pas vivre dans le désordre et voir vos enfants réussir.  Ils vont prendre vos caractéristiques spirituelles même s’ils ne sont pas encore venus au monde !

 

·         Psaume 58: 4 dit: « Les méchants sont pervertis dès le sein maternel: les menteurs s’égarent au sortir du ventre de leur mère ! ».

 

N’est-ce pas étonnant ? Quand l’enfant est dans le sein de m, il va prendre ce que vos dites et ce que vous êtes. Mais, maintenant, peu importe là où en sont vos enfants, si vous prenez une décision de qualité tout de suite, à savoir  vivre une vie d’intégrité, les choses pourront changer. Dieu promet de bénir vos enfants…

 

7) Dieu ne refuse aucun bien à ceux qui

marchent dans l’intégrité

 

 

·         « Car l’Éternel est un soleil et un bouclier, l’Éternel donne la Grâce et la Gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité » (Psaume 84: 12).

 

Celui qui est intègre possède la Faveur de Dieu. Il a tout. Rien ne lui est refusé. Ses prières sont puissantes par les exaucements.

 

8) Justice par l’intégrité !

 

·         « Rends moi justice Éternel, car je marche dans l’intégrité. Je me confie en L’Éternel, je ne chancelle pas » (Psaume 26:1).

 

9) Le méchant accumule pour

l’homme intègre !

 

·         « Les méchants amassent pour l’homme intègre: C’est lui qui entasse, mais c’est le juste qui se revêt, c’est l’homme intègre qui a l’argent en partage » (Job 27:17).

  

La Force de l’intégrité  N°2

 

Dieu fait-Il l’impasse de nos péchés sans repentance ? Est-Il si bon qu’Il ne tiendra pas comptes de nos péchés ? Peut-on jouer avec le péché ? La miséricorde de Dieu est-elle un filet de trapéziste pour nous rattraper en cas de faux pas ? Devons-nous minimiser la gravité du péché ?

 

Des faux raisonnements:

 

· Dans une situation embarrassante, quelqu’un a voulu nous forcer à transiger avec notre conscience, et pris de court nous avons été tenté de choisir la voie de la facilité, et commettre le mal sciemment, mais avec l’intention de demander pardon à Dieu par la suite…

 

· Un jeune homme est confronté à la tentation très forte de commettre un acte immoral. Au lieu de céder contre ses mauvais désirs, il peut céder et ensuite se dire qu’il remettra toutes choses en ordre avec Dieu…

 

Qu’ont fait ces personnes ? Elles ont cédé à la tentation sans lutter pour faire ce qui est bien. Ensuite, elles sont pensé qu’il suffisait de demander à Dieu pardon pour être absous… Mais, est-ce une bonne attitude ?

 

·         « Mes petits enfants, je vous écris ceci, afin que vous ne péchiez pas. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste » (1Jean 2:1).

 

Ici, il s’agit non pas de ceux qui pèchent délibérément, mais de ceux qui ont dérapé sur une peau de banane. Ils ont péché par inadvertance, à cause de leur imperfection. Ceux-là peuvent s’approcher de Dieu pour obtenir le pardon. Toute accumulation de péché produit le Jugement. Et quand la coupe est pleine, il faut la boire ! Toute accumulation d’agit à bien faire malgré les souffrances produit un poids de Gloire. Nous pouvons ne pas pécher. Nous pouvons résister aux tentations.

 

·         « La Grâce de Dieu source de Salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété, aux désirs de ce monde, et  à vivre dans le siècle présent d’une manière sensée, juste et pieuse, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de notre grand Dieu et Sauveur, le Christ Jésus » (Tite 2: 11/13).

 

Oui, nous avons à lutter contre les mauvaises tendances et les compromis dans notre vie dans notre vie:

 

·         « Au contraire, je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur après avoir prêché aux autres, d’être moi-même disqualifié » (1Corinthiens 9:27).

 

Un jour l’apôtre Pierre a dit à Jésus:

 

·         « A Dieu ne plaise, tu n’iras pas à Jérusalem ! ».

 

En d’autres termes, Pierre essayait de dissuader Jésus en disant: « Sois bon avec toi, Seigneur, non, tu n’auras pas un tel sort !».

 

Quelle fut la réaction de Jésus ?

 

·         « Passe derrière moi Satan ! Tu es pour moi une pierre de scandale, car tu penses comme les hommes, mais pas comme Dieu » (traduction littérale du grec, Matthieu 16: 22/23).

 

Jésus a refusé de choisir la voie de la facilité qui était  contraire à la volonté du Père. Jésus a-t-Il dévié du droit chemin ? Ou bien a-t-Il suivi le droit chemin sans défaillir… alors qu’il était continuellement attaqué ? Jésus a essuyé le mépris, les moqueries, les quolibets… Il fut cruellement flagellé à mort, et a dû subir la mort atroce de la Croix. Mais, Il est resté INTEGRE. Il a pu de cette manière s’offrir en rançon pour nous… Et vous, que ferez vous quand les difficultés et les tentations vont surgir ? Nous sommes dans un temps aujourd’hui semblable à celui des juges où il est dit que:

 

·         « les voyageurs prenaient des chemins détournés » (Juges 5:6).

 

Voulez-vous recevoir l’onction ?

 

·         « Tu as aimé la justice, et tu as haï l’iniquité (ou mépris de la loi), c’est pourquoi, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie au-dessus de tes égaux » (Hébreux 1: 9).

 

Choisir la voie de la facilité, du compromis nous prive de l’onction. Suivons l’exemple de Jésus. Refusons tout compromis. Alors, Dieu sera à votre côté:

 

·         « Mon fils sois sage et réjouis mon cœur, et Je pourrai répondre à celui qui me déshonore » (Proverbes 27: 11).

 

En agissant avec droiture, pondération, d’une manière irréprochable, Jésus a réjoui le cœur de son Père. Si nous poursuivons l’INTEGRITE, nous ferons le plaisir de Dieu.

 

·         « Lui, qui, insulté, ne rendait pas l’insulte; souffrant, ne faisait pas de menaces, mais s’en remettait à Celui qui juge justement… » (1Pierre 2:23).

 

Nous serons constamment soumis à des épreuves diverses parce que nous sommes imparfaits et que nous vivons dans un monde dirigé par Satan. Mais, ces difficultés deviennent bénéfiques. Notre foi est mise à l’épreuve, pour être utilisée. Ainsi, Pierre déclarait:

 

·         « Vous tressaillez d’allégresse, quoique vous soyez maintenant pour un  peu de temps, puisqu’il le faut, affligés par diverses épreuves, afin que votre foi éprouvée, bien plus précieuse que l’or périssable, cependant éprouvé par le feu, se trouve être un sujet de louange, de gloire et d’honneur, lors de la révélation de Jésus-Christ » (1Pierre 1: 6:7).

 

Mais rappelez-vous que votre onction a pour objectif d’humilier l’Adversaire de vos âmes et de retourner toute situation en votre faveur. Les épreuves nous servent, nous forment et nous prouvent que le diable sera éternellement le même, hier, aujourd’hui et pour l’éternité. Il ne peut pas changer. Il est éternellement mauvais. Et dans ces souffrances:

 

·         « Dieu, après que vous ayez souffert un peu de temps, vous formera Lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables » (1Pierre 5: 10).

 

En fléchissant devant les tests, nous nous montrons lâches ou faibles, révélant un manque d’amour pour Dieu et sa justice, et un manque de maîtrise de soi. Ce qui menace nos relations avec Dieu. Au lieu de succomber il vaut mieux éviter de pécher, ce qui mettrait notre avenir en péril. Donc, nous devons faire attention de ne pas atteindre des situations de non-retour:

 

·         « Car si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la Vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés » (Hébreux 10:26).

 

Ayez la bonne réaction !

 

Trois hébreux risquaient d’être brûlés vifs dans une fournaise ardente chauffée 7 fois plus pour eux, s’ils n’adoraient pas la statue érigée par Nébucadnetsar. Mais, ils ont tenu ferme:

 

·         « Si cela doit être, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer: Il nous délivrera de la fournaise ardente et de ta main, ô roi. Sinon sache ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux et que nous n’adorerons pas la statue d’or que tu as dressée » (Daniel 3 : 17/18).

 

Leur intégrité fut absolue. Ils voulaient faire ce qui est bien. Ils se sont singularisés. Malgré la sentence de mort. Ils croyaient en la résurrection. Certes, ils préféraient que Dieu les délivre. Mais leur position était ferme et inconditionnelle. Certains sont jetés en prison pour avoir refusé les compromis. D’autres sont torturés et mis à mort. D’autres font des sacrifices matériels… Il est des décisions qu’il faut prendre sans s’enquérir des conséquences. Qu’est-ce qui leur a permis de rester ferme devant l’épreuve ?

 

·         Ils n’ont pas compté sur leurs propres forces.

 

·         Quand nous sommes tentés, il est préférable de demander de l’aide à Dieu plutôt que de pécher, pour implorer ensuite sa miséricorde.

·         Ne prenons pas à la légère la miséricorde de Dieu.

·         Développons plutôt un désir sincère de faire ce qui est juste dans l’adversité.

·         Dans trouble, limpide, nous serons affermis, et cette conduite réjouira le cœur de Dieu… Et vous bénéficierez de Sa Présence au milieu des épreuves, le quatrième sera là ! Avec vous…

  

La Force de l’intégrité N°3

 

Comment vivre dans l’intégrité ?

 

Vous êtes maintenant convaincus qu’il vous faut vivre une vie d’intégrité, et que ça produit des résultats. Comment y parvenir ? Comment se maintenir dans l’intégrité dans un monde de mensonge, de manipulation, de vol… Que faut-il faire, comment procéder ? Une fois de plus, nous trouvons les réponses pratiques dans la Parole de Dieu.

 

1) Un standard de vie élevé

 

Comprendre qu’il faut mettre la barre assez haut, élever un standard, des normes élevées est vital pour une vie d’intégrité. C’est une clé pour amener les gens à Christ.

 

·         « Ainsi a parlé le Seigneur, l’Éternel: Voici, Je lèverai ma main vers les nations, Je dresserai ma bannière (autres traductions: mon standard) vers les peuples; et ils ramèneront tes fils entre leurs bras, ils porteront tes filles sur leurs épaules » Esaïe 49: 22).

 

Une bannière doit être élevée vers les peuples. Cette « bannière » est sensée amener les peuples à Dieu. Quelle est cette bannière, ce standard ? C’est la Bannière de la droiture, de l’intégrité de cœur, de caractère. Nous sommes des ambassadeurs de Christ sur la terre, et nous devons élever une telle bannière dans nos vies. Si vous annoncez Jésus, votre style de vie doit se voir de loin. La question est:

 

·         « Quelles sortes de normes, de standards est-ce que je propose au monde ? ».

 

Si l’on vit dans la déception, sans aucune droiture, les inconvertis ne pourront s’approcher de Dieu. Et il ne s’agit pas de nos vies personnelles seulement, mais aussi de la vie de nos églises.

 

Elevons un « standard » face aux tentations

de ce monde

 

C’est une chose que d’établir des règles dans notre vie, c’en est une autre de s’y tenir. C’est là que beaucoup faillissent. Nous avons l’intention de bien faire, d’être honnêtes, droit et sincère. Mais arrive une très grosse tentation, et nous sombrons dans le compromis. C’est possible d’élever un « standard » de vie en face de la tentation. (cf. Joseph et la femme de Potiphar).

 

·         « Quand l’Ennemi viendra comme un fleuve, l’Esprit du Seigneur le mettra en fuite (littéralement : « élèvera une bannière », traductions anglaises: « un « standard » contre lui; autres traductions: « un étendard, un signal, une enseigne, un miracle ») » (Esaïe 59:19).

 

Nous avons tous expérimenté la venue de l’Ennemi dans nos circonstances, nos pensées et notre imagination. Mais cette promesse nous dit que l’Esprit va surgir pour renverser l’Ennemi. Dans ce texte, c’est le Saint-Esprit qui est comme  un fleuve. Le verset devrait se lire ainsi:

 

·         « Quand l’Ennemi viendra, comme un fleuve l’Esprit du Seigneur lèvera un standard contre lui ».

 

L’Ennemi n’est pas le fleuve. L’Esprit est ce fleuve. La puissance pour renverser l’Ennemi vient du Saint-Esprit qui nous donne la force, nous énergise, et nous permet d’élever ce « standard ». C’est le standard de notre intégrité. Quand vous avez établi un standard d’intégrité, vous permettez au Saint-Esprit de renverser l’œuvre de l’Ennemi, les tentations… Beaucoup de croyants tombent dans le péché parce qu’ils n'ont pas élevé un standard d’intégrité pour que l’Esprit puisse travailler.

 

Par exemple, si l’Ennemi attaque vos finances, continuez de donner votre dîme et vos dons. Ils sont les standards financiers de Dieu. Continuez d’être intègre et le Saint-Esprit va faire irruption et terrasser l’Ennemi.

 

Comment dois-je faire Seigneur ?

 

·         « juge moi, Ô Seigneur, selon mon droit et selon mon innocence (autre traduction: selon mon intégrité)» (Psaume 7: 8).

 

Quand était-ce la dernière fois ou vous vous êtes tenus dans la Présence de Dieu et que vous Lui avez demandé de vous jugez selon votre intégrité ? Est-ce que cette perspective vous effraie ? Cela ne devrait pas. (Certes, il y a toujours des inconscients qui sont des propres justes, et à qui ça ne fait pas peur… !). Il y a quelque chose de très fort quand quelqu’un s’approche de Dieu et Lui demande simplement:

 

·         « Seigneur, il se peut qu’il y ait quelque chose de mauvais dans ma vie, montre-le moi ! S’Il te plaît Seigneur montre moi quelque mauvaise habitude, ou des attitudes qui ne te plaisent pas. Je veux les changer ! ».

 

Dans ces moments là, Dieu ne vous montrera pas seulement ce qui ne va pas, Il vous montrera aussi comment changer. Quand vous demandez au Seigneur de faire briller sa lumière, celle du Saint-Esprit sur votre vie, jusque dans les profondeurs de votre cœur, vous êtes dans la meilleure des positions pour grandir dans l’intégrité. Mais se fermer est la plus mauvaise des attitudes devant Dieu. Se braquer… Mais si vous voulez marcher dans l’intégrité, il faudra demander souvent à Dieu  et faire le point avec Lui.

 

Comme Job, tenez ferme !

 

Un des meilleurs exemples d’intégrité c’est Job. Hélas, Job a fait une mauvaise récolte. Il a fait des erreurs dans le sens qu’il a tendu le bâton pour se faire battre. Et le Seigneur l’a fortifié malgré tout. La chose la plus importante qu’on peut dire à propos de Job, c’est Dieu Lui-même qui en fait la remarque.

 

·         « L’Éternel dit à Satan: D’où viens-tu ? Et Satan répondit à l’Éternel: de parcourir la terre et de m’y promener. L’Éternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre: c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu et se détournant du mal. Il demeure ferme dans son intégrité, et tu m’excites à le perdre sans motif… » (Job 2: 2:3).

 

Tel est le témoignage de Dieu à propos de Job. Et il est demeuré ferme malgré les reproches de sa femme:

 

·         « Sa femme lui dit: Tu demeures ferme dans ton intégrité ! Maudis Dieu et meurs ! » (2:9).

 

Job a refusé de baisser le standard de l’intégrité. C’est comme s’il avait déclaré:

 

·         « Je ne sais pas pourquoi ces choses sont arrivées. Je ne sais pas pourquoi je me retrouve dans cette situation. Mais je demeurerai ferme dans mon intégrité et ma droiture, et Dieu me mettra au large plus tard ».

 

·         « Mes lèvres ne prononceront rien d’injuste, ma langue ne dira rien de faux. Loin de moi la pensée de vous donner raison. Jusqu’à mon dernier souffle je défendrai mon innocence (Autre traduction: « intégrité ») » (Job 27:4/5).

 

J’aime ce qu’il dit: « Jusqu’à mon dernier souffle je défendrai mon intégrité ».

 

Si vous êtes une personne intègre, les occasions de vous en départir vont arriver, nombreuses. La pression et le compromis peuvent venir sur votre famille, de vos amis, de l’intérieur de l’église...  Dans ces moments, vous devez dire comme Job: « Jusqu’à mon dernier souffle  je défendrai mon innocence intégrité  ». Quand vous en êtes là vous êtes sur le point de trouver le chemin de Dieu, la route de la victoire et du succès…

 

Le Fruit de l’intégrité…

 

Marcher sur le chemin de l’intégrité n’est pas facile. Nous avons vu les nombreux bénéfices qu’il y a à marcher dans l’intégrité. Elle vous guidera, elle vous établira, elle vous protègera, elle vous promotionnera, elle bénira vos enfants, et le plus grand bénéfice, vous plairez à votre Père céleste. Quand vous agissez avec intégrité, vous devenez semblables à Lui. Et cela, c’es la chose la plus importante et la plus belle qui soit !

 

Emmanuel Dieu avec nous !

 

Comment bénéficier « d’Emmanuel, Dieu avec nous » ?

 

Réalisez que Dieu est avec vous en Jésus-Christ. Ça va changer votre façon de parler, de regarder, de penser. Des conversations n’aurons plus lieu si nous nous souvenons que Dieu est là avec nous. Quand vous réalisez que Dieu est avec vous, les choses changent.

 

Dans 2Chroniques 20 nous avons un aperçu de comment Josaphat a pu s’en sortir face à une « grande multitude ». Il y a 6 choses que vous devez faire pour réaliser que Dieu est avec vous.

 

1) Demander à Dieu tout premièrement.

 

Il ne faut pas paniquer face aux difficultés. Il a cherché le Seigneur. Quand Dieu est avec vous, vous lui demandez « que faire? ». Ne téléphonez pas en premier lieu à quelqu’un pour lui dire vos problèmes. Vous demandez à Dieu en premier, Il est avec vous. Quand avez vous pour la dernière fois fait taire les voix des homme pour entendre la voix de Dieu. Dieu veut faire face à cette situation avec vous. Certes vous pouvez avoir des amis… Mais si vous avez Emmanuel avec  vous tout change !

 

2) C’est la bataille de Dieu.

 

Après la demande, Dieu répond:

 

·         « Ne sois pas effrayés, ni découragés… car, ce n’est pas ta bataille, mais celle de Dieu ».

 

Dieu combattra pour vous. Quand Dieu est avec nous, Il combat pour nous. Combien de fois combattons-nous comme si on était seul. Quelle est votre bataille en ce jour ? Pourquoi ne pas en parler à Emmanuel et qu’Il contrôle la situation Lui-même, qu’Il la prenne en main ? C’est certain, Il fera mieux que vous dans la bataille! Appelez-Le comme un « vaillant guerrier »...

 

3) Demeurerez fermes !

 

Dieu a dit à Josaphat de ne pas combattre. Ils ont dû simplement mettre en première ligne les chanteurs dans leurs vêtements…

 

·         « Soyez fermes et voyez la délivrance que le Seigneur vous accordera… ». 

 

C’est pas la peine d’essayer de faire que les choses arrivent. Dieu est avec vous. Il s’agit de demeurer ferme dans la paix, en sécurité, sachant qu’Il est avec nous. Il est des gens que rien ne perturbe. Ils sont stables et solides dans l’épreuve. En face de nos plus grands combats, Il veut nous sécuriser dans « la paix qui surpasse toute intelligence ».

 

4) Faites courageusement face au lendemain.

 

Josaphat a fait face à l’Ennemi. Quand Dieu est avec vous, vous pouvez faire face au lendemain. Il est des gens qui ne vont pas au travail de peur de rencontrer le patron ou leurs collègues de travail. Il faut faire face à la situation. Vous devez mettre la « face de Dieu » à la « face des situations ». Le Dieu qui est avec vous a créé le lendemain. Faites face au lendemain avec confiance.

 

5) Louez Emmanuel !

 

Après avoir dit au peuple ce qu’il devait faire, Josaphat a conduit les gens dans la louange. Ils ont loué à haute voix, car ils savaient que Dieu est avec eux. Et à ce moment là, Dieu a mis une embuscade contre leurs ennemis… La louange est une véritable clé pour la percée… Si vous voulez qu’Il agisse, vous devez lui offrir quelque chose sur la base de laquelle il pourra agir. La louange en fait partie. Plus votre cœur sera plein de reconnaissance, plus Dieu mettra les bâtons dans les roues de l’Ennemi. Chantez dans chaque situation au Dieu qui est toujours avec vous.

 

6) Prenez votre butin !

 

La seule chose qu’Il a demandé au peuple, ce fut de ramasser le butin. Il a fallu trois jours pour cela ! N’ayez donc jamais peur d’aller dans la bataille quand Dieu est avec vous. Dieu dépouillera toujours vos ennemis. Dans chaque situation difficile qui se présente, Dieu veut que vous en tiriez quelque chose de bon. Quelle est votre bataille ?

 

Soyez déterminé à en tirer quelque chose de bon dans l’avenir. Si la vie vous présente un citron, faites-en du jus de citron ! Ne vous sentez plus jamais seul dans les batailles de votre vie. Réalisez Sa Présence partout et en tout: « Je Suis avec vous tous les jours… ».

 

Croyez en Lui sans détours… avec intégrité.

 

La Force de l’intégrité N°4

 

Marche devant Moi et SOIS INTEGRE !

(Genèse 17: 1/2 version Colombe)

 

·         « Lorsque Abram fut âgé de 99 ans, l’Éternel lui dit: Je Suis le Dieu Tout-Puissant. Marche devant ma face et sois intègre. J’établirai mon Alliance avec toi, et Je te multiplierai à l’extrême… ».

 

Versions Darby & Jérusalem: « Et sois parfait ! ».

Version TMN: « Et montre toi sans défaut ».

Version Abbé Crampon: « Et sois irréprochable ».

Version Chouraqui: « sois intègre »…

 

Il y a différents domaines dans lesquels l’intégrité doit être vécue concrètement. Ce n’est pas seulement une attitude d’esprit, un simple acquiescement, il faut l’être dans les faits.

 

·         Les négociations & les bien smatériels.

 

Un premier cas d’intégrité me vient à l’esprit, celui de notre père Abraham. Abraham ne fait pas de compromis avec le roi de Sodome. Devant le roi de Sodome qui lui fait une proposition sordide, à savoir de lui donner des jeunes gens pour son plaisir particulier contre des biens matériels, Abram répond:

 

·         « Je lève la main vers l’Éternel, le Dieu Très-Haut, maître du Ciel et de  la terre: je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, pas même un fil ni une bride de sandale, pur que tu ne puisses pas dire: j’ai enrichi Abram. Rien pour moi, seulement ce qu’ont mangé les jeunes gens et la part des hommes qui sont allés avec moi, Aner, Echkol et Mamré, eux ils prendront leur part » (Genèse 14: 23 à 24).

 

·         Le rapport avec l’argent.

 

·         2Rois 12:16: « Ils agissaient avec probité ».

 

L’argent était bien dépensé dans ce pour qui il avait été attribué. Le dons n’étaient pas détournés.

 

·         Les relations avec le sexe opposé.

 

Joseph a refusé de coucher avec la femme de son patron Potiphar. « Comment commettrais un si grand péché contre mon maître ? ».

 

·         Le message de Sa Parole.

 

Michée que l’on essaie d’influencer à dire comme les autres prophètes de l’Éternel qui ne voulaient pas contrarier Achab.. « Ce que l’Éternel me dira, je l’annoncerai ». Paul parle de « dispenser droitement la Parole de Dieu », lit. « découper droitement », et d’être « attaché à la vraie Parole telle qu’elle a été enseignée… » (Tite 1:9 et 2:6; 2Timothée 2:15).

 

·         A qui donnez-vous la Dîme ?

Malachie 3:7.

 

N’oubliez pas que les Dîmes appartiennent au serviteur de Dieu, à celui qui annonce à plein temps l’Évangile dans la « maison de Dieu ».

 

·         1Corinthiens 9: 13 à 14: « Ne savez vous pas que ceux qui remplissent les fonctions sacrées sont nourris pas le temple, que ceux qui servent l’autel ont part à l’autel ? De même aussi, le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent l’Évangile de vivre de l’Évangile ».

 

Notez bien le parallèle, la comparaison entre les sacrificateurs du Temple et ceux qui annoncent l’Évangile. Les sacrificateurs vivaient de la dîme. De même aussi ceux qui annoncent l’Évangile ! (cf. Nombres 18: 25 à 32, notamment v. 31; Hébreux 7:5). Dans le texte de 1Corinthiens 9, Paul parle de son « droit de prédicateur ». La dîme est le « droit de prédicateur ». Il n’en n’a pas fait usage. Mais, c’était une décision personnelle. Cela dépend donc de la décision de votre pasteur d’user ou pas de ce droit. Notez bien qu’il s’agit d’un DROIT et d’un ORDRE du Seigneur:

 

·         « … Le Seigneur a ordonné que ceux qui annoncent l’Évangile de vivre de l’Évangile !». L’usage qui est fait de la dîme ne vous regarde pas:

 

·         « C’est votre salaire pour le service que vous faites dans la tente d’assignation. Vous ne serez chargés pour cela d’aucun péché, quand vous en aurez prélevé le meilleur » (Nombres 18:31/32).

 

Notes de Frédéric Godet

(Commentaires sur la première épître aux Corinthiens)

sur les versets 13 & 14:

 

· v. 13: « … On sait que les lévites vivaient de leur emploi au moyen des dîmes et des offrandes payées par le peuple, et que de même les sacrificateurs vivaient de l’autel, d’abord au moyen de la dîme que leur payaient les lévites, puis spécialement par la portion des victimes qui leur était réservée…

 

· v. 14 … L’expression vivre de l’Évangile peut s’appliquer, selon les lieux ou selon les temps, à des dons libres, ou à un traitement régulier. Le principe importe peu. D’après saint Paul, le Seigneur a donc établi dans son Église une classe de membres occupant une position particulière. Tandis que les autres croyants réalisent la vie nouvelle dans l’exercice d’une profession terrestre qui les fait vivre, ceux-ci renoncent à toute occupation temporelle pour consacrer tout leur temps et toutes leurs forces au développement de la vie spirituelle chez les autres hommes; et c’est par conséquent l’Église, à laquelle ils consacrent ainsi leur vie, qui a le devoir de pourvoir à leur entretien matériel, comme Jésus a pourvu à la subsistance de ses disciples dès le jour où Il leur a ordonné de laisser leur  filets et leur a dit: « Je vous ferai pêcheurs d’hommes ».

 

·         Si ton frère a péché… Matthieu 18: 15 à 18.

 

·         « Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain… ».

 

 

Êtes-vous intègres ? Dans ce domaine, là aussi, il y a beaucoup de choses qui sont faites par derrière, en dehors de la personne concernée. Êtes-vous allé parler à telle personne qui vous a fait du tort, ou a fait du tort à quelqu’un d’autre en face ? Ou bien lui avez vous « taillé un short » dans le dos ? Aujourd’hui, dans ce lieu et cette église, vous devez prendre position et vous repentir si vous avez cru le mal sans vérifier auprès de la personne concernée… et surtout, faites très attention quand c’est votre pasteur qui est accusé !

 

Ce que produit l’absence d’intégrité:

 

·         « Chez toi, l’on reçoit des présents pour répandre le sang: tu exiges un intérêt et une usure, tu dépouilles ton prochain par la violence, et moi, tu m’oublies, dit le Seigneur, l’Éternel » (Ézéchiel 22:12).

 

Ils manquaient d’intégrité, et Dieu se plaint à Israël et lui dit:

 

·         « Tu m’oublies ! ».

 

Les résultats de cet « oubli », nous les voyons tous dans les versets précédents... N’oubliez pas que l’intégrité te places dans Sa Présence pour toujours !

 

·         « Tu m’as soutenu à cause de mon intégrité, et tu m’as placé pour toujours en Ta Présence » (Psaume 41:13)

 

Celui qui n’est pas intègre se désintègre ! 

 

Des hommes de compromis sont médiocres…

 

·         Adam. Il a trahi la confiance divine. S’il avait été intègre dans le commandement qui lui avait été donné, il n’aurait pas mangé du fruit défendu. Ce fut un acte de révolte et de haute trahison volontaire, et à cause de cela, « le péché est entré dans le monde ». Adam a rompu l’Alliance divine et chassé d’Eden. Parce qu’il n’a pas été intègre, il a donné libre court à sa convoitise. Il a placé toute sa descendance sous la domination du péché et de Satan.

 

·         Lot. Lot semblait quelqu’un de très spirituel au départ. La suite des événements montre qu’il ne l’était pas. Les péchés de certains hommes se voient de suite, pour d’autres, il faut un peu plus de temps. Il semblait obéir à l’homme de Dieu, son oncle Abraham. Il marchait lui aussi avec Abraham. Dans ses traces. Mais, une circonstance fortuite révèle son état de cœur. Une querelle de bergers… Lot montre le fond de son cœur, et il va choisir la vallée de Sodome qui était arrosée comme un Jardin d’Eden. Son choix n’est pas spirituel. Il cherchait son propre avantage. Pourquoi au fond suivez-vous un homme de Dieu ? Quels sont vos mobiles secrets ? Il cherchait ses intérêts. Il va s’installer aux portes de cette ville dépravée… Il finit par être prisonnier...

 

·         Balaam. Un prophète douteux qui pourtant connaît Dieu. Le roi de Moab veut qu’il maudisse Israël. Son cœur est attiré par les honneurs et l’appât du gain. Il sait ce que Dieu veut, mais il va dans le sens opposé. Pour finir, il finira tué par l’épée. Sa bouche était pleine de la Parole de Dieu, mais le cœur poursuivait les biens de ce monde...

 

·         Eli le sacrificateur. Eli était devenu un homme lourd, pesant, pratiquement aveugle. Il avait les vêtements de sacrificateur, il avait l’onction, il officiait dans le lieu saint de Silo. Il honorait plus ses fils que Dieu. Il es reprenait mais mollement ! C’est alors que le jeune Samuel recevra de communications divines dans le temple. La faiblesse morale l’amènera  être foudroyé d’une crise cardiaque quand l’arche de Dieu sera prise par ses adversaires.

 

·         Saül. Ce fut le premier roi d’Israël. « Plus beau qu’aucun des enfants d’Israël, il les dépassait tous de la tête ». Mais, il ne suit pas entièrement les ordres du prophète Samuel. Il ne va pas jusqu’au bout de l’ordre divin. Il se laisse influencer par le peuple. Il croit plaire à Dieu tout en désobéissant à sa voix ! Il parle de ses bonnes intentions… Il finit sur un champ de bataille blessé par ses ennemis, et il se fait achever...

 

·         Guéhazi. Le serviteur du prophète Élisée. Lui aussi n’était pas intègre. Un jour le prophète lui délègue son bâton pour faire revenir à la vie l’enfant de la Sunamite. Mais, l’enfant ne revient pas à la vie ! Pourquoi donc Élisée lui a remit le bâton ? Parce qu’il pensait que Guéhazi pouvait commencer quelques exercices spirituels… Mais la réalité se fait jour ! Catastrophe, Élisée découvre que son serviteur n’est pas à la hauteur… Plus tard après que Naaman fut guéri de sa lèpre, dans le dos de son maître, il va le rattraper, et lui demander, au moyen d’un mensonge de lui donner ce que Naaman avait pensé offrir au prophète Élisée… Un homme intègre ne se laisse pas guider par les circonstances… Il attrapera la lèpre de Naaman !

 

Le prophète Amos aurait pu dire de tous ces hommes:

 

·         « Ils ne savent pas agir avec droiture » (Amos 3:10).

 

Nous avons l’exemple de Moïse qui n’a pas été intègre, puisqu’il avait négligé (ou tardé) de circoncire son fils Guershom... Dans la nuit:

 

·         « l’Éternel l’attaqua et voulut le faire mourir ! ».

 

Sa femme Séphora a pris une pierre et a circoncis son fils en lui disant:

 

·         « Époux de sang ! ».

 

Là l’Éternel le laissa tranquille et il put accomplir sa destinée. Voyez-vous, le manque d’intégrité fait que l’on peut manquer tragiquement sa destinée, combien même Dieu nous a appelé et mandaté ! (Exode 4: 24/26). Nombre d’hommes appelés de Dieu se sont cru dispensés d’être intègres dans tel ou tel domaine de leur vie et cela leur a coûté leur ministère.

 

Notez bien que tous ceux-là finissent mal:

 

· Adam, c’est la séparation d’avec Dieu, chassé du Jardin d’Eden,

· Lot devient prisonnier de ses ennemis,

· Balaam est tué par l’épée,

· Saül est blessé sur le champ de bataille et se suicide,

· Guéhazi attrape la lèpre de Naaman… « Celui qui n’est pas intègre se désintègre ! ». 

 

Dieu promis à Abram qu’Il établirait son Alliance avec lui et qu’Il le multiplierait à l’extrême. (le diable divise... Dieu multiplie !). S’ensuit un changement de nom, d’identité, un tournant dans la vie de cet homme. Et remarquez avec quelle promptitude Abram a-t-il réagi ?!

 

·         Au verset 26: « Ce jour même, Abraham fut circoncis, ainsi que son fils Ismaël. De même tous les hommes de sa maison, nés dans sa maison, ou acquis à prix d’argent des étrangers, furent circoncis avec lui ».

 

Devons nous attendre pour agir de manière intègre ?

 

La Force de l’intégrité N°5

 

Nombres 20: 17/21 & 21:24

 

·         « Laisse-nous passer par ton pays; nous ne traverserons ni les champs, ni les vignes, et nous ne boirons pas l’eau des puits; nous suivrons la route royale, sans nous détourner à droite ou à gauche, jusqu’à ce que nous ayons franchi ton territoire. 18: Edom lui dit: Tu ne passeras point chez moi, sinon je sortirai à ta rencontre avec l’épée.  19: Les enfants d’Israël lui dirent: Nous monterons par la grande route; et, si nous buvons de ton eau, moi et mes troupeaux, j’en paierai le prix; je ne ferai que passer avec mes pieds, pas autre chose. 20 Il répondit: Tu ne passeras pas! Et Edom sortit à sa rencontre avec un peuple nombreux et à main forte. 21: Ainsi Edom refusa de donner passage à Israël par son territoire. Et Israël se détourna de lui ».

 

 

·         « Israël envoya des messagers à Sihon, roi des Amoréens, pour lui dire: 22  Laisse-moi passer par ton pays; nous n’entrerons ni dans les champs, ni dans les vignes, et nous ne boirons pas l’eau des puits; nous suivrons la route royale, jusqu’à ce que nous ayons franchi ton territoire. 23 Sihon n’accorda point à Israël le passage sur son territoire; il rassembla tout son peuple, et sortit à la rencontre d’Israël, dans le désert; il vint à Jahats, et combattit Israël. 24  Israël le frappa du tranchant de l’épée et s’empara de son pays depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok, jusqu’à la frontière des enfants d’Ammon; car la frontière des enfants d’Ammon était fortifiée ».

 

Les mêmes paroles ont été dites au roi d’Edom et à Sihon, roi des Amoréens. Le langage est celui du non compromis, de l’INTEGRITE. Nous suivrons cette ROUTE ROYALE… Celle ci nous parle bien entendu de Jésus-Christ qui nous a tracé un chemin d’accès au travers de sa Chair jusqu’à Dieu, passant au milieu du territoire Ennemi:

 

·         Hébreux 10:20:  «… par la route nouvelle et vivante qu’Il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair… ».

 

Nous ne devons rien avoir à faire avec l’Ennemi, nous ne lui devons rien, nous ne voulons rien toucher ou prendre chez lui:

 

·         « nous ne traverserons ni les champs, ni les vignes, et nous ne boirons pas l’eau des puits ».

 

Dans le premier texte, Israël se détourne, dans le deuxième cas, Israël se défend, livre bataille. Merveilleux équilibre dans la Parole de Dieu et au milieu des gens conduits par l’Esprit. Un jour c’est une façon de faire, un autre jour, une méthode différente… Les mêmes situations ne requièrent pas toujours les mêmes tactiques, les mêmes stratégies. Une fois on évite tout conflit, l’autre, il faut livrer bataille. Nous y voyons une leçon: Nous ne sommes pas toujours obligés de croiser le fer inutilement, ou de nous détourner… Mais il doit y avoir toujours le même langage de l’INTEGRITE. Sans se laisser distraire par l’Ennemi, à savoir « se détourner à droite ou à gauche ». Il y a dans le camp de l’Ennemi tant et tant de convoitises et de tentations qui peuvent être un piège. De toute manière, on dérangera toujours l’Adversaire. Israël a vaincu à cause de son intention déclarée d’être INTEGRE:

 

·         « Israël le frappa du tranchant de l’épée et s’empara de son pays depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok, jusqu’à la frontière des enfants d’Ammon; car la frontière des enfants d’Ammon était fortifiée  ».

 

Faites attention de ne pas vous attaquer à quelqu’un d’intègre, cela peut vous coûter très cher, comme cela a coûté cher à Sihon roi des Amoréens… qui a tout perdu… Vous y gagnerez toujours à être intègre… On est vraiment vulnérable quand on n’est pas intègre. L’intégrité nous rend invulnérable.

 

1Timothée 3:2/7:

 

·          « Il faut (c’est donc incontournable…) que l’évêque soit irréprochable (peut-on traduire par INTEGRE ?), mari d’une seule femme, sobre, sensé, sociable, hospitalier, apte à l’enseignement, qu’il ne soit ni adonné au vin, ni violent, mais conciliant, pacifique, désintéressé, qu’il dirige bien sa propre maison, et qu’il tienne ses enfants dans la soumission, avec une parfaite dignité… Qu’il ne soit pas nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil, il ne tombe sous le jugement du diable. Il faut qu’il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors ».

 

·         « Lorsque Abram fut âgé de 99 ans, l’Éternel lui dit: Je Suis le Dieu Tout-Puissant. Marche devant ma face et SOIS INTEGRE.  J’établirai mon Alliance avec toi, et Je te multiplierai à l’extrême… » (Genèse 17: 1/2 version Colombe). Version Abbé Crampon: « Et sois IRREPROCHABLE ».

·  

Attention à l’effet en cascade !

 

· Faute de clou, le fer fut perdu,

· Faute de fer, le cheval fut perdu,

· Faute de cheval, le cavalier fut perdu,

· Faute de cavalier, la bataille fut perdue,

· Faute de bataille, le royaume fut perdu…

 

C’est une situation qui s’aggrave, les petites négligences produisent une avalanche de déboires, si nous ne sommes pas fidèles dans les petites choses !

 

·         Proverbes 6: 10/11: « Paresseux, jusqu’à quand seras-tu couché? Quand te lèveras-tu de ton sommeil?  Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, un peu croiser les mains pour dormir ! … et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, et la disette, comme un homme en armes ».

         

Ce proverbe sera notre réalité concrète... Être intègre, c’est être fidèle dans les moindres choses. La perfection se voit autant dans les grandes choses que dans les petites…

 

Michel Ange expliquait un jour à un visiteur quels travaux il avait exécutés sur une statue depuis sa dernière visite:

 

·         « J’ai transformé un peu cette partie, ce trait, je l’ai un peu adouci… là, j’ai fait saillir davantage les muscles, à ces lèvres, j’ai donné un peu plus d’expression, et à ce trait pus d’énergie. Cette partie-là, je l’ai mieux polies… etc. ».

 

·         « Mais, ce sont de PETITES CHOSES ! » dit son ami.

 

·          « Cela se peut ! répliqua l’artiste, mais, n’oubliez pas que ce sont les petites choses qui font la perfection et que la perfection n’est pas une petite chose ! ».

 

N’est-il pas écrit que:

 

·         « les mouches mortes infectent l’huile du parfumeur » ? (Ecclésiaste 10:1).

 

Autres qualités indispensables d’un vrai leader:

 

Selon 1Timothée 3: 10, il ne doit pas s’agir d’un nouveau converti. Littéralement d’un « néophyte », mot qui veut dire « nouvellement planté ». Il n’y a pas de place pour un novice dans les positions de responsabilités. Paul dit: « qu’on les mette d’abord à l’épreuve ». Il y a des tests indispensables.

 

IRREPROCHABLE

 

Pas dans le sens d’être un « propre juste », qui dit: « moi, ma conscience ne me reproche rien ! »… En effet, qu’il n’y ait aucun chef d’accusation possible contre lui. L’Adversaire ne doit pas pouvoir le saisir. Combien de campagnes de dénigrement dans le corps de Christ ! Le caractère d’un ancien doit être tel qu’il commande le respect. Il doit susciter la confiance des autres croyants. L’exemple est plus puissant que le précepte. Rappelons nous du prophète Daniel. Le diable le cherchait pour trouver en lui un motif d’accusation… Et ses ennemis ne trouvaient pas par où le mettre en défaut…

 

Mari d’une seule femme.

 

C’est à dire qu’il ne doit pas être polygame. Certains ont voulu dire que le leader ne devait pas être divorcé être remarié. Le texte veut dire « mari d’une seule femme à la foi ». Il doit être fidèle à un seul partenaire matrimonial.

 

Sobre, ni adonné au vin

 

Il est des croyants qui confondent le fait d’être rempli de l’Esprit et de boire du vin. Ivrognerie et alcoolisme. Hélas, même si cela peu paraître grotesque j’ai vu des anciens adonnés à l’alcool… Et des femmes âgées, qui boivent de désespoir en cachette…

 

Conciliant

(ou patient dans King James, ou « doux »

dans le texte original grec).

 

Ce mot indique « l’état d’esprit stable qui résulte d’une maîtrise de soi habituelle », et se réfère au caractère profond, fruit d’une auto discipline quotidienne. Il s’agit d’un état d’esprit discipliné, pour lequel les grecs avaient une grand estime. Pas quelqu’un qui soit influencé par des impulsions soudaines (cf. Ruben). Qui va d’un extrême à l’autre, mais qui trouve la juste mesure. C’est un état d’esprit équilibré, par exemple, le courage, entre la témérité et la timidité, la pruderie entre la prudence et l’immoralité.

 

Honorable

(ou décent).

 

Le mot grec est « Kosmios », l’ordre qui émane du chaos. Une vie bien ordonnée, qui reflète la beauté et l’ordre de Dieu.

 

Apte à l’enseignement.

 

Il ne s’agit pas de la bonne volonté seulement, mais aussi la capacité. Il doit être quelqu’un d’assidu à l’étude de la Bible. Il ne peut mener plus que les autres que là où il se trouve lui-même. Il doit s’enseigner lui-même avant de pouvoir enseigner les autres.

 

Pas querelleur.

 

Combien ont un « esprit de dispute ». Il cherche toujours des noises et ce qui ne va pas. Non ! Il doit être raisonnable et doux. « Aimable ». Y en a dans les églises qui cherchent toujours la petite bête. Selon Aristote, une personne querelleuse, c’est une personne qui se souvent plus du mal que le bien qu’on a reçu. « Non querelleur », signifie que la personne apporte une solution pacifique à un problème sérieux. Il sait désamorcer les bombes plutôt que de les faire exploser.

 

Hospitalier.

 

Ami des étrangers. Ceux qui le sont ne trouvent pas cela ennuyeux mais au contraire, comme un service privilégié pour le Seigneur. A l’époque de Paul les auberges n’étaient pas fameuses, elles étaient sales, mal famées, et peu nombreuses. Les chrétiens qui y logeaient risquaient d’être pourchassés et vendus comme esclaves ! C’était essentiel que les chrétiens des églises soient hospitaliers.

 

Désintéressé.

 

L’amour de l’argent ne doit pas être son mobile de servir. Les avantages financiers sont un handicap pour l’exercice du ministère. Rappelez-vous que c’est là dessus que Job a été attaqué devant le trône de Dieu par Satan:

 

·         « Et Satan répondit à l’Éternel: Est-ce d’une manière désintéressée que Job craint Dieu? » (Job 1:9).

 

Vous savez combien Job est l’exemple de l’intégrité, et même sa femme, tentée de renier Dieu lui dit:

 

·         Job 1:1: « Il y avait dans le pays d’Uts un homme qui s’appelait Job. Et cet homme était intègre et droit; il craignait Dieu, et se détournait du mal ».

 

 

·         Job 1:8: L’Éternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Job 2:3  L’Eternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. Il demeure ferme dans son intégrité, et tu m’excites à le perdre sans motif ».

 

·         Job 8:20: «  Non, Dieu ne rejette point l’homme intègre, et Il ne protège point les méchants ».

 

Bien diriger sa propre maison

 

Pour bien fonctionner le leader doit avoir une femme qui épouse parfaitement son idéal. Si quelqu’un n’arrive pas à exercer une discipline bienveillante et heureuse dans sa maison, le fera-t-il dans l’Église locale ? Le conducteur spirituel ne doit pas négliger sa famille. L’aptitude d’un homme à diriger est manifestée dans sa capacité à exercer une discipline sage et pleine d’amour dans son propre foyer. L’échec dans le foyer doit faire abandonner le leadership dans l’église locale.

 

·         « Rien ne prouve de manière concluante la capacité d’un homme de diriger les autres, comme le fait que jour après jour il dirige sa propre vie ! » (Thomas J. Watson).

 

Tels sont les critères qui sont réclamés par le Saint-Esprit. Êtes-vous prêts pour recevoir vos bénédictions ? Êtes-vous prêts pour  servir efficacement le Seigneur et agir dans ce monde… Si vous êtes intègres, vous aurez beaucoup de monde contre vous, mais, Dieu sera avec vous.

 

Un homme (intègre) avec Dieu c’est une majorité !